Conscientes de l’impact qu’elles peuvent avoir sur la société, de nombreuses entreprises intègrent aujourd’hui la RSE -Responsabilité Sociétale deEntreprises – à leur stratégie de développement. Elles expriment ainsi leur volonté de répondre de manière durable aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques du XXIème siècle. Cette démarche se décline dans tous les aspects de la vie de l’entreprise, événements professionnels compris. Alors, comment inscrire un événement, par essence éphémère, dans une démarche responsable et durable ?   

C’est ce que vise la certification ISO 20121, mise en place en 2012, en proposant des systèmes de management responsable à l’événementiel.  

 A quoi ressemble un événement responsable ? 

« Un événement responsable est tout d’abord un événement pour lequel on se pose les bonnes questions », explique Estelle Lethuillier, directrice Conseil chez Green Événements (*). « Bien en amont de la manifestation, les réflexions devront s’orienter vers les 3 piliers du développement durable : l’environnement, le social et l’économie, pour les intégrer au cycle de vie de l’événement. » 

S’interroger sur les impacts de l’événement implique en effet de définir pour chaque poste des plans d’actions concrets, réalisables et cohérents avec les valeurs de l’entreprise 

« C’est une démarche globale, qui prend en compte tous les paramètres et s’interroge sur les grandes problématiques comme sur les petits détails. Et il existe des solutions et des alternatives pour chacun d’entre eux » ajoute Estelle.  

Parmi les leviers à mettre en place, on s’attachera donc à promouvoir les transports en commun ou mutualisés, à choisir un lieu engagé dans une démarche éco-responsable, à sourcer avec soin des partenaires et des prestataires respectueux des normes en vigueur… 

Dans un autre registre, consommer moins limitera les émissions de CO2, en privilégiant les éclairages à basse consommation d’énergie, la location de matériel versus l’achat, une communication digitale versus papier… 

Consommer mieux passera aussi par une restauration qui favorise les circuits courts et les produits de saison, un bannissement du plastique ou un choix de goodies écologiques… 

Être responsable, c’est aussi, et surtout, s’attacher à l’humain : être attentif à la parité, à l’accès des handicapés, à la formation des jeunes ou au respect des horaires de travail… 

Tout ou presque est à réinventer par rapport aux événements organisés il y a une vingtaine d’années.

Un marqueur fort pour les entreprises  

Le bénéfice pour les entreprises d’une éco-conception d’événement est indéniable.  

« Adopter une démarche éco-responsable dans son événement est réellement un message fort  envoyé aux collaborateurs par les entreprises», souligne Estelle. « Celles-ci se sentent de plus en plus responsables à travers l’exemplarité dont elles font preuve et les impulsions qu’elles engendrent par leurs choix. Économiquement, on est aussi dans de l’investissement à long terme, qui au final permet de réduire les coûts. » 

Mais attention, organiser un événement le plus responsable possible est un travail de longue haleine qui nécessite de prioriser ses actions. « On n’est jamais dans du 100% responsable », note Estelle. « Certains grands groupes ont des exigences très élevées et ont déjà acquis des réflexes RSE dans toutes leurs actions. Mais chaque entreprise, de la plus grande à la plus petite peut agir à sa mesure. Chaque pas est un pas de plus vers un changement des mentalités. Il suffit d’en avoir la volonté et de s’entourer de l’expertise d’un professionnel pour maintenir le cap le cas échéant. » 

À l’heure du bilan post-événement, être critique sans être sévère avec soi-même est indispensable. Toute démarche RSE s’envisage dans l’amélioration et le progrès continus tant en matière de prise de conscience que d’éthique.  

Animations responsables : suivez la tendance ! 

Désormais, les animations (team-buildings et incentives) suivent aussi la tendance éco-responsable.  

« Elles sont la tendance ! » insiste Estelle. « Ici plus qu’ailleurs, on agit sur les mentalités et on intègre la RSE. » 

Avec des team-buildings comme « La Fresque du Climat », on sensibilise à l’urgence climatique ; avec des ateliers de cuisine solidaires, on adopte des réflexes de redistribution alimentaire ; avec des actions ponctuelles auprès d’associations caritatives, on encourage le bénévolat… tout en inspirant un sentiment de fierté à ses collaborateurs.  

« En matière d’animations, on est aussi beaucoup dans le lien social, la bienveillance, le sport, le bien-être ou le développement personnel. C’est une attente confirmée par les collaborateurs, qui n’ont plus envie de partir au bout du monde et d’alourdir leur empreinte carbone dans des événements excessifs à tous points de vue. L’heure est à la simplicité et au retour du bon sens » conclut Estelle.  

* Leader en conseil et stratégie d’événement responsable, Green Événements est le spécialiste de l’accompagnement à la certification de la norme ISO20121.