Envoyer ses vœux pour la nouvelle année peut paraître désuet. Or, plus qu’une tradition à respecter, c’est surtout une étape à ne pas manquer pour construire et entretenir son réseau ; encore faut-il savoir le faire avec subtilité et professionnalisme. Voici quelques pistes qui vous aideront à rédiger vos vœux pour cette fin d’année.

1/ A qui souhaiter ses vœux ?

Vous pouvez présenter vos vœux à vos collaborateurs, vos associés, vos partenaires ou fournisseurs, vos clients ou prospects, vos investisseurs ou encore vos anciens employeurs. Privilégiez les personnes que vous avez déjà rencontrées et avec qui vous désirez développer une relation professionnelle. Et surtout, n’hésitez pas à contacter des personnes dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis longtemps : la période de fin d’année est justement l’occasion idéale pour renouer les liens.

2/ Quand souhaiter ses vœux ?

En France, on a coutume de dire que l’on peut souhaiter ses vœux jusqu’au 31 janvier, mais dans les faits, il est préférable de ne pas s’y prendre après le 10 janvier : vous pourriez donner l’impression d’avoir repoussé la tâche le plus possible et de vous y prendre au dernier moment.
Toutefois, certains préféreront se démarquer et présenter leurs vœux le 31 janvier, à l’occasion du nouvel an chinois. Si vous êtes en contact avec des partenaires étrangers, sachez que les traditions peuvent différer en fonction des cultures. Par exemple, en Angleterre de même qu’en Allemagne, il est d’usage d’envoyer ses vœux avant les fêtes de Noël.

3/ Quel support choisir ?

Si la carte papier peut donner l’impression d’être un peu dépassée, sachez qu’elle marquera toujours plus les esprits qu’un mail un peu trop standardisé et finira moins facilement dans la corbeille de votre destinataire. Que vous envoyiez une carte papier, un mail ou une ecard, souvenez-vous que si l’originalité est souvent bien reçue, le kitsch l’est beaucoup moins. Aussi, si vous avez un doute, préférez opter pour la sobriété.

4/ Que souhaiter ?

Avant toute chose, rappelez-vous que la période des vœux de fin d’année est faite pour… présenter ses vœux, et rien d’autre. Bannissez CV, propositions commerciales et toute allusion à un projet professionnel en cours ou à venir. Éventuellement, glisser une carte de visite dans l’enveloppe sera toléré mais rien de plus.
Dans un cadre professionnel, vous devez garder une certaine distance avec vos interlocuteurs. C’est pourquoi l’on évitera d’insister sur des thèmes trop personnels (amour, santé, bonheur, etc) à moins d’avoir noué une relation plus amicale avec son destinataire. Pour votre message, choisissez plutôt un thème porteur de vos valeurs tel que le succès, l’épanouissement, la sérénité ou l’aventure. Enfin, pensez à personnaliser vos vœux en fonction de la personne à laquelle vous vous adressez. N’hésitez pas à évoquer le contexte de votre rencontre et à le faire de façon manuscrite.
Proposés par l’Institut de la qualité d’expression, voici quelques exemples dont vous pourrez vous inspirer pour présenter vos vœux :

  • Nos pensées les plus sincères vont à tous ceux qui ont rendu notre succès possible. L’Institut tient à vous souhaiter une année couronnée de réussite.
  • L’Institut vous souhaite une année florissante.
  • Ambition, partage, épanouissement. Tels sont les vœux que forme pour vous l’Institut en cette année 2017.
  • Tous nos souhaits de défis, d’ouverture et de développement pour votre société. Que l’envie de faire et d’inventer soit votre devise.
  • Que vos initiatives en 2017 voient le jour sous des vents cléments et favorables.

Et pour remercier de vœux envoyés :

  • L’Institut est très touché par votre attention et tient à vous témoigner également son estime sincère et ses plus beaux vœux pour 2017.
  • Très sensible à vos vœux, l’Institut vous offre ses souhaits les plus chaleureux.