Près de 1000 personnes se sont réunies le temps d’un week-end de conférences et d’expérimentations : la troisième saison de l’Echappée Volée vient de se terminer. Cet événement était organisé par l’agence Brightness, producteur de Tedx-Paris, en collaboration avec Les Fontaines. Retour sur ce week-end de fin mai.

 

Le principe de l’Echappée Volée reprend celui des célébrissimes conférences Ted, mais en y adjoignant la possibilité ensuite pour le  public d’échanger avec les intervenants et de participer à différentes expérimentations lors d’un Lab’innovation géant.

 

Ainsi, un spécialiste peut ouvrir une thématique, créer une émulation intellectuelle à l’égard d’un sujet, pour inciter ensuite les spectateurs à devenir des acteurs, le temps d’une manipulation, d’une expérience, ou d’une création. L’Echappée Volée 2016 a ainsi proposé 40 conférences (la block Chain, le Big data au service des chercheurs d’emploi, les conséquences de l’allongement de la durée de la vie, etc.) et 50 “Démos”.

 

Les participants ont ainsi pu profiter du Campus Capgemini Les Fontaines et de toutes ses fonctionnalités technologiques, logistiques et hôtelières de ce centre hors norme. Au menu : réalité virtuelle, télérobotique, impression 3D de robots, mais aussi instruments de musique en carton, en passant par un comparateur de programmes politiques, des fauteuils relaxants diffusant de la musique dans tout le corps, ou une plateforme d’engagement citoyen !

 

« Il était pour nous naturel de nous associer à Brightness pour l’organisation de cet événement, explique Bertrand Cheyrou, président du Campus Les Fontaines. Tout d’abord, le campus des Fontaines est un site éco-labellisé. Nous vivons avec le cœur les préoccupations de nos clients sur la préservation de notre environnement, et c’était un sujet de fond de l’ensemble de ces conférences. Ensuite, le thème de l’Echappée Volée : Rêver, Oser, Changer. Le campus est un lieu de partage et d’innovation. L’innovation, nous la ressentons tous les jours, qu’elle soit digitale avec la mise en place pour nos clients de solutions facilitant leur travail, ou plus frugale. Enfin, l’alternance de conférences, sollicitant plutôt la partie analytique du cerveau et d’expérimentations mobilisant  les émotions, est un pilier de l’organisation d’événements par le groupe Capgemini. Nous nous appuyons souvent sur les démarches de l’ASE et des approches de la socio-dynamique pour y parvenir. « 

 

On peut d’ailleurs faire un parallèle entre l’Echappée Volée et la méthodologie ASE (Accelerated Solutions Environment) proposée par Capgemini Consulting depuis plus d’une vingtaine d’années. Toutes deux favorisent l’engagement des participants et la résolution de problèmes complexes par l’intelligence collective. L’ASE se construit autour de trois temps forts : Scan, Focus et Act. Le temps du “Scan” peut s’apparenter à celles des conférences de l’Echappée, toujours « disruptives » et multipliant les angles d’approches d’un même sujet. Le temps du “Focus”est le moment des expérimentations et du positionnement de chacun sur les sujets les plus pertinents pour lui. Enfin le temps de “l’Act” est le temps de l’engagement.

 

« Les participants de l’Echappée ont participé à la concrétisation de projets présentés en conférence en y apportant leurs compétences. L’Echappée Volée est un événement grand public, et nous avons été très heureux d’y être associés, précise Bertrand Cheyrou. Les Fontaines est un cadre exceptionnel pour mobiliser les cadres dirigeants d’une entreprise et soutenir leur engagement. Le lieu est pensé pour cela et toutes les méthodes de mobilisation éprouvées par Capgemini permettent d’en tirer la quintessence pour nos clients. »

 


 

5 clés pour développer l’engagement des participants

 

(1) Bien connaître sa population : Identifier les problématiques, les freins et les objectifs

 

(2) Sortir du cadre : au-delà de cette injonction, créer les conditions pour notre cerveau de mobiliser des ressources et des associations différentes. Cela passe par l’intervention d’experts parfois volontairement disruptifs, ou la mise mise en scène d’espaces de travail nouveaux avec l’aménagement spécifiques des salles collaboratives.

 

(3) Être sensés : identifier ensemble le champ des possibles et découvrir qu’il existe plusieurs solutions.  “La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent”, dit Albert Einstein.

 

(4) Retenir parmi les possibles les pistes intéressantes et les peaufiner en groupe, pour créer de l’engagement et faire des participants les moteurs de la transformation.

 

(5) Dérouler un plan d’actions pour canaliser l’enthousiasme et la créativité et faire les premiers pas vers une autre manière de vendre, de s’organiser, ou de se développer.

 

 

Sélections vidéos